Fédération des Organisations des Producteurs Agricole du Congo au Nord-Kivu
Journée Internationale du Café,

L’ONAPAC pour la nouvelle génération du café et la promotion de la consommation locale du Cacao

vendredi 2 octobre 2020 par Jean Baptiste Musabyimana

La Journée internationale du café a été célébrée ce jeudi le 1er octobre dans plusieurs pays. En République démocratique du Congo, la province du Nord-Kivu n’a pas dérogé à la règle. À Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, la 6ème édition de cette journée a été commémorée sous le signe de la création de la « Nouvelle génération du café » et de l’annonce du lancement de la prochaine campagne agricole du café pour la période 2020-2021.

M. Théo Mbugha Mbayi, expert chargé du secteur privé du Projet d’appui au secteur agricole au Nord-Kivu (Pasa-Nk) qui a représenté Bruno Kazadi, coordonnateur du Pasa-Nk, à cette cérémonie, a remercié les partenaires impliqués dans la filière du café dans le cadre de la mise en oeuvre du Projet d’appui au secteur agricole dans cette province. Cela, en l’occurrence l’Office national des produits agricoles du Congo (Onapac) secteur de Goma et Beni ainsi que l’Ong Belge Rikolto.
« C’est une journée pas comme les autres. C’est un moment où nous sommes appelés à honorer et valoriser le travail de ces femmes, hommes, jeunes filles et garçons qui ont choisi de cultiver le café pour contribuer à la relance économique de la province du Nord-Kivu en particulier, et de la République démocratique du Congo, en général. La culture du café présente beaucoup d’opportunité pour la RDC. C’est aussi l’occasion de soutenir les millions de caféiculteurs dont les moyens de subsistance sont tributaires de cette culture d’où un plaidoyer commun afin de soutenir un revenu minimum vital pour les petits caféiculteurs de la RDC, en particulier ceux du Nord-Kivu », indique Théo Mbugha Mbayi, expert chargé du secteur privé du Pasa-Nk.
Il fait savoir en outre que sur les 28 000 ménages qui sont ciblés par le Projet Pasa-Nk, 13 000 sont des caféiculteurs paysans, membres des coopératives accompagnées par l’Ong Belge Rikolto, organisation cheffe de file de la filière du café qui fut sélectionnée durant la phase de conception du projet en 2016.
« Les membres de ces coopératives bénéficient déjà des appuis multiformes sur toute la chaine de valeur, c’est-à-dire de la production à la commercialisation du café ainsi que des facilités pour l’intermédiation financière qui est en cours de négociation », explique-t-il.
Pour le Pasa-Nk, au cours de l’année 2020, la Journée internationale du café servira de plate-forme pour lancer un programme qui aidera les jeunes entrepreneurs sélectionnés dans le secteur du café à s’épanouir et à développer leurs entreprises innovantes.
« Le programme vise à fournir la combinaison appropriée d’un soutien financier adéquat avec le développement des compétences et la formation, afin d’assurer la durabilité et la mise à l’échelle des entreprises innovantes dirigées par des jeunes dans le secteur du café », déclare-il.
Pour sa part, Jean Motende-Te-Eloatizo, directeur Chef de secteur de l’Onapac/Goma note qu’au regard du thème retenu pour cette année 2020, un travail de sensibilisation et de vulgarisation se fait pour le rajeunissement des producteurs. De son avis, cela va pousser les jeunes à rejoindre les filières du café et du cacao qui génèrent des revenus aux producteurs pour leur auto prise en charge et l’amélioration de leurs conditions de vie sociale.
«  La promotion et la consommation locale du café est donc un aspect non négligeable dans l’amélioration du prix aux producteurs », argue-t-il.
Des chiffres promoteurs
« Déjà les activités réalisées par l’Onapac/Goma au cours de la campagne agricole 2019-2020 sur le plan agronome font état de 530,5 kg de graines semées dans les sites germo-pépinières. Il y a eu dans la collectivité de Bwito repiquage de 83.900 plantules du café, un recensement de 989 planteurs et un encadrement de 10 pépiniéristes. Sur le plan commercial, l’Onapac a enregistré 2.988.780 kg de café arabica exporté durant la même campagne 2019-2020. Le laboratoire café a torréfié 200 kg du café K.4 qu’il a mis sur le marché de Goma », fait-il savoir.
Dr. Fatuma Hassan, ministre provincial en charge de l’Agriculture, qui a pris également part à cette cérémonie, a invité la jeunesse et les mamans de s’approprier ce thème 2020 afin de lutter contre le chômage, car renchérit-elle, le café génère beaucoup de revenus.
Pour Mme Fatuma Hassan, cela va épargner la jeunesse de rejoindre les groupes armés qui menacent la sécurité de la province.
Financé à 63% par le Fonds International de développement agricole (FIDA), le Pasa-Nk appuie 4 filières agricoles au Nord-Kivu à savoir, le Café, le maïs, la Pomme de terre et le Riz et enregistre des résultats satisfaisants sur terrain témoignés par les Habitants de 6 territoires du Nord-Kivu.


Portfolio

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 54 / 125117

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Publications  Suivre la vie du site La lettre d’information   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.5 + AHUNTSIC

Adresse du siège de la FOPAC NK: 78, Avenue Walikale,Quartier Himbi II;Commune de Goma, Ville de Goma,Province du Nord-Kivu
Tél : Conseil d'Administration: +243994 196 568
Secrétaire Exécutif: +243 998 625 497/ +243 811 706 019
E-mail : fopacrdc@yahoo.fr et fopacrdcongo@gmail.com

Soutenu par la DGD (Belgique)  et le CSA