Fédération des Organisations des Producteurs Agricole du Congo au Nord-Kivu

Ces bananes qui font croitre l’économie des paysans à Bweremana

jeudi 20 juillet 2017 par Jean Baptiste Musabyimana

Dans le Masisi, non loin du pont de Renga à Bweremana, chefferie de Bahunde, Monsieur Bonane entretient un bananerai sous une gamme de 18 variétés de la famille Bisamunyu, Gros Michel, Banane plantain. En recevant la visite des représentants des organisations paysannes membres de la FOPAC/Nord-Kivu dans sa plantation, ce paysan professionnel n’a pas caché sa vision : « La production mensuelle de la banane de ma plantation me permet de scolariser mes six enfants dont trois à l’école primaire et trois autres au secondaire. Et je réponds facilement aux besoins sociaux de ma famille. Et mes amis ne rentrent jamais sans régime quand ils viennent me visiter ici chez moi à Renga. » Indique Bonane, affirmant que son économie repose essentiellement sur cette culture des bananes et qu’il s’en réjouit, parce que ça fait simplement vivre sa famille.

En effet, une trentaine de représentants des associations et coopératives membres de la FOPAC Nord Kivu et bénéficiaire du projet FOPAC –VIS, soutenue par l’Union Européenne pour une participation active des acteurs de la société civile au développement de la province du Nord Kivu, ont d’effectué le 2 juin de l’année en cours, une étude de voyage en territoire de Masisi dans le village de Bweremana. Ces acteurs de développement ont fait le déplacement dans ce village situé à près de 50 km au Sud-ouest de la ville de Goma, pour fixer les théories apprises sur l’entreprenariat agricole et la pratique sur terrain. Le champ de monsieur Bonane, paysan d’une cinquantaine d’année, a servi de cadre à la descente et c’était une école paysanne.
Comme d’autres voyages qu’organisent régulièrement la FOPAC/Nord Kivu en faveur de ses producteurs membres pour leur professionnalisation, la curiosité commence toujours par une simple connaissance de l’agriculteur à visiter avant d’avoir plus d’explication sur les activités de ladite personne.
Comme c’est de lui qu’il s’agit, Bonane, est avant tout membre du SYDIP et c’est bien lui accueille pendant ce temps les visiteurs. En premier, il n’a pas honte de se présenter entant qu’en agriculteur de la banane. Il a hérité cette culture de ses ancêtres qui l’ont pratiquée plusieurs années avant lui, renseignent-il. Depuis, il n’a jamais baissé les bras, et considère la banane comme le précieux diamant de son territoire de Masisi.
Marié et père de six enfants, il conserve deux plantations de bananes dont l’une est exploitée depuis plusieurs années et une nouvelle où il préfère multiplier une variété importée de Kamituga et qui aujourd’hui porte son nom.
Dans cette plantation, le type de bisamunyu sont Kihindo ou Kampala,Nshakala Namabera et de Jomba, Muhora, kahera. Et pour le gros Michel il ya celui d’Idjwi,le FIA 25,banane royale,kamara masengi,poyo,kingurube et Kisukari alors que pour les bananes plantains on cite le sensi,makeru, kamituga ( Bonane), mangayani et kibirangundu. Bonane rassure ses collègues que son revenu mensuelle est entrain 150 à 200$ mais lorsque le deuxième champ va commencer à produire il fera le triple du gain actuel.
Au cours du même entretien, les visiteurs ont profité pour prodiguer quelques conseils relatifs aux différentes techniques culturales, au calcul du coût de production, au marketing de sa production et à la protection de l’environnement par l’agroforesterie favorable.
L’expérience de COAME, une coopérative en évolution
Ces représentants des associations et coopératives bénéficiaires du projet FOPAC NK-VIS ont eu l’occasion de visiter aussi la mise en marché collectif de la banane. Un système organisé par la coopérative COAME, Coopérative des Agriculteurs Mboko Elame ou Coopérative des Agriculteurs de la banane promue. Dans ce marché plein de régimes de bananes et d’un bureau pour la gestion de la coopérative, les visiteurs ont été satisfaits de l’organisation du marché qui va de la plantation du membre à l’entrepôt local pour une expédition par la coopérative aux marchés de Goma. « Néanmoins, la coopérative devra se doter d’une stratégie de marketing, d’un plan d’affaire et les techniques de conditionnement de régime. » Conseillent-ils ces visiteurs. Cette coopérative de 27 membres dont 17 réguliers, a un chiffre d’affaire de 1800 dollars américains après une perte connue au sein de la micro-finance Imara. La coopérative éprouve également de difficultés surtout l’absence d’un fonds de roulement, les moyens efficaces pour le transport de régimes.
La banane est un fruit très bon pour la santé, selon les spécialistes. Ce fruit est l’un des aliments les plus nutritifs, surtout pour son apport énergétique. La banane a aussi de nombreuses vertus médicinales. Selon Monsieur Mwendaovyo Charles, président honoraire national de la banane au sein du SYDIP, cette spéculation existe en territoire de Masisi il ya deux siècles.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 66 / 52619

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Publications  Suivre la vie du site La lettre d’information   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.5 + AHUNTSIC

Adresse du siège de la FOPAC NK: 78, Avenue Walikale,Quartier Himbi II;Commune de Goma, Ville de Goma,Province du Nord-Kivu
Tél : Conseil d'Administration: +243994 196 568
Secrétaire Exécutif: +243 998 625 497/ +243 811 706 019
E-mail : fopacrdc@yahoo.fr et fopacrdcongo@gmail.com

Soutenu par la DGD (Belgique)  et le CSA